Divers

Aloidendron barberae

Aloidendron barberae


Succulentopedia

Aloidendron barberae (Aloe arbre géant)

Aloidendron barberae (Aloe arbre géant), anciennement connu sous le nom d'Aloe barberae, est un arbre à croissance lente, atteignant 18 m de haut, les feuilles sont…


COULEUR DE FLEUR: & nbsp & nbsp
TAILLE MOYENNE (H) x (L): 12 mx 8 m
TEMPS DE FLORAISON: & nbsp & nbsp J F M A M J J UNE S O N D
TEMPS DE FRUITE: & nbsp & nbsp J F M A M J J UNE S O N D

Un grand arbre aux branches distinctives avec une écorce rugueuse brun grisâtre. Il porte une couronne arrondie de longues feuilles succulentes vert foncé armées de petites dents fermes et blanchâtres.

Il porte des épis voyants de fleurs tubulaires rouge à orange qui sont riches en nectar et attirent les oiseaux.

La hauteur de l’arbre et sa barrière épineuse en font un arbre de nidification privilégié pour les oiseaux tels que les moineaux.

AVANTAGES ÉCOLOGIQUES:
Attire les oiseaux nectarifères et les insectes pollinisateurs. Les grandes feuilles sont souvent utilisées pour tenir un nid avec la barrière épineuse formant une protection contre les prédateurs.

HABITAT NATUREL ET DISTRIBUTION:
Naturellement une plante forestière trouvée dans les forêts côtières denses.

MAINTENANCE:
Faible entretien. Retirez le feuillage sec et les tiges de fleurs épuisées pour garder la plante propre.

BESOINS EN EAU:
Arrosez modérément.

THÈMES DE JARDIN:
Bushveld, pays, formel, prairie, succulent

UTILISATIONS DU PAYSAGE:
Un arbre distinctif pour ajouter un point focal dans une rocaille.


Espèce Aloidendron, aloès d'arbre géant

Famille: Asphodelaceae (as-foh-del-AY-see-ee) (Info)
Genre: Aloidendron
Espèce: barberae (BAR-ber-ay) (Info)
Synonyme:Aloe bainesii
Synonyme:Aloe bainesii var. barberae
Synonyme:Aloe barberae
Synonyme:Aloe zeyheri

Catégorie:

Tropicales et vivaces tendres

Besoins en eau:

Résistant à la sécheresse adapté au xériscaping

Exposition au soleil:

Feuillage:

Couleur du feuillage:

Hauteur:

Espacement:

Rusticité:

USDA Zone 9b: jusqu'à -3,8 ° C (25 ° F)

USDA Zone 10a: jusqu'à -1,1 ° C (30 ° F)

USDA Zone 10b: jusqu'à 1,7 ° C (35 ° F)

USDA Zone 11: au-dessus de 4,5 ° C (40 ° F)

Où grandir:

Cultivez à l'extérieur toute l'année dans la zone de rusticité

Peut être cultivé comme annuel

Convient pour la culture en conteneurs

Danger:

Couleur de fleur:

Caractéristiques de la floraison:

Taille de la fleur:

Temps de floraison:

Autres détails:

Exigences de pH du sol:

Information sur les brevets:

Méthodes de propagation:

À partir de boutures de tiges herbacées

Laisser la surface coupée devenir calleuse avant de planter

De semer à l'intérieur avant le dernier gel

Collecte de semences:

Mettez les têtes de semences en sac pour capturer les graines en cours de maturation

Laisser sécher les gousses à l'ouverture de la plante pour recueillir les graines

Laisser sécher les têtes de semences sur les plantes, retirer et récolter les graines

Correctement nettoyées, les graines peuvent être stockées avec succès

Régional

On dit que cette plante pousse à l'extérieur dans les régions suivantes:

Fallbrook, Californie (5 rapports)

Vista, Californie (9 rapports)

Notes des jardiniers:

Le 21 janvier 2016, Summerscapes de Long Beach, Californie a écrit:

@sunseekerarizona et tous les autres qui ont des taches noires / sombres sur leurs aloès, cactus ou plantes succulentes. Cela indique un arrosage excessif. Les cellules explosent littéralement dans la feuille et apparaissent à nos yeux comme des taches sombres.

Il y a une légère possibilité que ce soit un champignon / ravageur, mais il est plus probable que vous ayez donné trop de TLC à votre plante. Réduisez l'arrosage.

N'oubliez pas que ces plantes prospèrent grâce à la négligence.

Le 10 novembre 2014, SunSeekerAZ de Scottsdale, AZ (Zone 9b) a écrit:

Mon Aloe Barberae semble avoir des taches noires dessus, plus à la base où il rencontre le tronc. Comment puis-je le traiter? Je n'ai pas eu beaucoup de chance d'entendre quelqu'un qui connaît cette plante en Arizona ET c'est à l'intérieur. Une personne a suggéré un mélange d'eau et de savon Dawn, puis arrosé. Je ne peux pas l'arroser tel qu'il est dans mon salon.

Je vis au nord de Phoenix, dans les contreforts (zone forestière de Tonto). Nous avons tendance à courir environ 5 à 8 degrés de moins que Phoenix avec plus de vent.

J'ai acheté un arbre d'aloès de Néandertal africain alias Aloe Barberae alias Giant Aloe Tree. d'une pépinière locale. Cela étant dit, ils ne m'ont même pas dit de quel type d '«arbre» ​​il s'agissait. Ils l'appelaient un "Aloe Tree" qui serait "Super pour mon salon face au sud avec f. En savoir plus des fenêtres du sol au plafond". L'arbre mesure environ 10 pieds de haut et 5 pieds de diamètre. La pépinière où je l'ai acheté venait de le transplanter dans un pot de 25 pouces de diamètre et 30 pouces de hauteur, disant que cela devrait être "bien" pendant plusieurs années ". À ce stade, je ne sais pas si même la quantité très limitée d'informations que je possédais Je ne peux pas le déplacer à l'extérieur à ce stade, j'espère donc que les gens pourront m'aider à le soutenir en tant que plante d'intérieur.

Je ne sais pas depuis combien de temps ils l'ont gardé à la crèche. Ils l'avaient sous le surplomb du bâtiment, dans une cour fermée, avec un lourd écran / filet en guise de toit.

J'ai pensé que c'était magnifique et je l'ai acheté. A la livraison j'ai remarqué les points noirs, je pense qu'ils ne sont pas un bon signe. mais je n'ai pas été en mesure de confirmer à partir de l'une des 3 pépinières que j'ai demandées.

Je ne sais pas comment procéder comme suit:
1- Comment éliminer les points noirs?
2-À quelle fréquence dois-je arroser? Dernièrement, il semble que quelques tiges se dessèchent et se tordent - A-t-elle soif? cela pourrait-il être normal? Serait-ce sous le choc de bouger? Ou pourrait l'être.
3- Le pot est-il assez grand pour le moment?
4- Dois-je le compléter avec un éclairage supplémentaire?

J'adore cet arbre et je veux VRAIMENT qu'il soit heureux et en bonne santé. J'ai d'autres plantes d'aloès, je les avais cultivées à l'intérieur pendant deux ans et l'année dernière les ai transplantées à l'extérieur contre ma maison dans la cour face à l'est - elles semblent bien se porter.

Toute aide et / ou suggestion serait la bienvenue :) Merci!

Le 1er avril 2011, Gmanm de Garden Grove, CA a écrit:

J'habite à Garden Grove en Californie. (près de Disneyland) et nous avons un assez grand Aloe barberae qui a environ 20 ans, et il mesure environ 9 mètres de haut. Il ne fait pas très froid ici, mais nous avons parfois du gel qui n'a pas affecté l'arbre.

Alors que nous voyons généralement des tiges de fleurs apparaître vers novembre, l'année dernière (2010), elles étaient plus abondantes que jamais, poussant à partir de presque toutes les rosettes. Pourtant, je ne me souviens avoir vu qu'une gousse de graines pousser de l'arbre il y a quelques années, et malgré la quantité massive de tiges de fleurs cette année, et des tonnes d'abeilles et de colibris occupés, aucune gousse n'a poussé à partir d'elles.
Cependant, nous avons une bouture de 3 pieds de haut qui pousse dans un pot, et avec seulement 1 tige de fleur, il y avait 2 gousses qui se sont formées.
Questio. en savoir plus n 1: Existe-t-il une technique pour obtenir un meilleur rendement en gousses?
Question 2: Des conseils pour planter les graines?

J'ai fini avec environ 15 graines, et je ne veux pas les gaspiller!

Le 2 septembre 2010, boomboer de Cape Town,
L'Afrique du Sud a écrit:

Aloe barberae est originaire de la côte subtropicale est de l'Afrique du Sud - une région qui ne gèle pas. Les plantes poussent également dans un buisson dense et ne cassent la «surface» du feuillage environnant qu'une fois âgées de quelques années. A. barberae est cependant largement planté dans toute l'Afrique du Sud dans des jardins et survit aux gelées dans les zones intérieures plus sèches - je soupçonne que deux aspects sont importants. Les aloès ne sont plantés à l'air libre qu'une fois qu'ils sont plus gros ou protégés tandis que les plus jeunes et les zones qui gèlent en hiver sont des zones de pluie d'été avec presque aucune pluie en hiver. Ces aloès ne seraient donc pas turgescents d'eau au milieu d'une vague de froid.

Le 7 septembre 2008, baiissatva de Dunedin,
La Nouvelle-Zélande a écrit:

Je suggère de tenir compte de la mise en garde de Palmbob concernant la capacité de cet aloès à tolérer un gel décent - nous sommes à peu près dans la zone 9 avec des minimums très occasionnels de -5 ° C, avec une moyenne d'environ 5 à 10 gelées de poudre légère par an, dans un Otago côtier, NZ réglage. À environ 1 m de haut, mes barberes ont été sérieusement mordues par les feuilles par le pire gel que nous ayons eu en 12 ans, mais veuillez noter que l'amputation des feuilles endommagées suivie d'un an d'arrosage régulier a entraîné un autre mètre de croissance et remplacement de la plupart des feuilles. Alors ne perdez pas espoir si le vôtre subit des dommages! Avec un peu de TLC, il reviendra pour vous. Bien que petit, jetez un chiffon givré dessus lors de ces nuits de super-cripsie et tout ira bien. Je trouve que cet aloès répond très bien à un arrosage estival régulier, ce qui donne beaucoup plus de croissance. lire plus h et substance que si négligé. Une fois au-dessus de la marque 2M, il devrait être à l'abri de tous les gels sauf les pires.

Voir plus de notre jardin à The Blackthorn Orphans.com

Le 24 août 2007, ehofacket de Lake Elsinore, CA a écrit:

J'ai essayé d'en cultiver un dans le lac Elseneur en Californie, mais je l'ai perdu en gel quelques mois après la plantation. Le gel a été l'un des plus graves que nous ayons connu dans ma région depuis des décennies. Je peux réessayer, mais je ne devrais pas compter sur cet Aloe survivant à long terme là où je suis. Les arbres matures de cette plante peuvent être trouvés juste au sud de moi dans le climat local plus chaud autour de Fallbrook et Vista.

Le 17 janvier 2007, palmbob d'Acton, Californie (Zone 8b) a écrit:

Je doute sérieusement de l'exactitude de la zone listée ci-dessus pour cette plante. Nous venons de subir un gel ici dans le sud de la Californie où il est descendu à environ 27F (l'extrémité inférieure de la zone 10a, plus élevée de 9b) et toutes les plantes étaient assez gravement endommagées - beaucoup de feuilles fondues et de membres cassés. Cette plante n'est en aucun cas une usine de la zone 9a, et la zone 9b la pousse. En ce qui concerne les aloès, c'est l'un des moins tolérants au froid de tous.

En outre, c'est l'une des espèces les plus fréquemment infectées par l'acarien d'aloès. bien qu'il soit parfois difficile de voir le chancre sur ces énormes spécimens. Malheureusement, si les chancres ne sont pas traités / éliminés, cela peut agir comme un nidus et propager des acariens d'aloès dans votre collection. dommage

Le 9 février 2006, RWhiz de Spring Valley, Californie (Zone 10a) a écrit:

Cette plante pousse bien en plein soleil dans le sud de la Californie. Il s'enracine facilement dans le terreau avec de la chaleur.

Le 9 février 2006, gagou de Rosedale,
Le Canada a écrit:

Il m'a fallu beaucoup de temps pour comprendre ce que j'avais comme plante d'aloès. Je travaillais dans une serre et quand je suis parti, j'ai ramené à la maison une plante d'aloès très intéressante. J'ai planté cet aloès alors qu'il ne mesurait que quelques centimètres et au cours des 4 dernières années, je l'ai eu à l'intérieur devant une fenêtre. L'aloès mesure maintenant environ 6,5 pieds de haut et 6,5 pieds de large. Cet aloès est une plante très forte, il a subi de nombreux mouvements et de nombreux rempotages pour suivre sa croissance. Ma plante n'a pas de tronc ressemblant à une écorce avec l'aloès qui pousse au sommet. C'est tout l'aloès, il a un tronc très épais avec de nombreux gros bras. Je trouve que si je l'ignore, mieux c'est. Je vis à Vancouver, au Canada donc le climat n'est pas du tout chaud mais cet aloès est incroyable. Un vrai bouchon de spectacle quand les gens viennent. r />
Kelly

Le 16 décembre 2005, chardon de Vista, CA a écrit:

un arbre qui caractérise parfaitement ce que sont les plantes du désert.

Ceci est écrit dans les derniers jours de l'automne et 3 de ces arbres de notre jardin sont en pleine floraison depuis 2 semaines. Ces aloès arboricoles sont toujours sur le calendrier sud-africain.

Le 22 septembre 2005, BayAreaTropics de Hayward, CA a écrit:

Une petite bouture coincée dans le sol est devenue en cinq ans un «arbre» ​​triple tronc de quatre pieds. De grandes boîtes ont été plantées au zoo d'Oakland. Ils ont été plantés à peu près au même moment que le mien, donc tout le monde peut deviner la taille éventuelle dans la région de la baie.
EDIT: Une expérience supplémentaire a montré qu'il vivait à travers le gel de 07 avec beaucoup de stress mais aucun dommage à 30f. De plus, la croissance dépend fortement de l'eau d'été. Je ne garderais pas un jeune trop sec, mais je donnerais plutôt beaucoup d'eau d'été pour une croissance rapide, sinon il peut ramper. TRÈS sensible aux engrais, soit ne le faites pas, soit plantez loin des plantes qui en ont besoin. Je ne sais pas pourquoi cette plante a la réputation d'être facile ... elle a plus de règles que la grande majorité des Aloes.

Le 29 mai 2001, BotanyBob de Thousand Oaks, Californie a écrit:

Cet aloès arboricole est l'un des plus grands aloès arboricoles qui soient. Western Garden se réfère à cela comme un arbre à croissance lente, mais comparé à la croissance de tous les autres Aloes, celui-ci est rapide. Une plante de 1 pied de hauteur peut atteindre 15 pieds en 4 à 5 ans dans des climats plus chauds. La base de cet arbre peut devenir assez massive, surtout en plein soleil. Les plantes de 50 ans peuvent avoir des bases de tronc bulbeuses de 20 pieds de diamètre.

Bien que ce ne soit pas une bonne plante pour les zones plus froides, cette plante peut supporter un certain degré de gel avec une légère brûlure des feuilles. En Californie du Sud, il se débrouille bien dans les régions qui descendent régulièrement à 26 ° F, tant que les étés sont chauds (années 80 à 90). Les feuilles sont d'un vert foncé et les troncs commencent à se diviser d'environ 5 à 10 pieds de hauteur, se divisant généralement encore et encore, formant une grande masse de tordus et d'aspect exotique. en savoir plus feuilles et branches très attrayantes.

C'est un arbre majestueux et devrait avoir beaucoup d'espace. Bien qu'il ait des fleurs d'un rose pâle (qui semblent blanchâtres de loin), cet arbre est cultivé pour son tronc et ses feuilles. Pour ceux dans le bon climat qui veulent un Aloe à croissance rapide qui deviendra un véritable sujet de conversation, c'est la plante qu'il vous faut.


Aloidendron barberae

Noms communs: arbre aloe (Eng.) Boomaalwyn, mikaalwyn (Afr.) Ikhala (Xhosa) umgxwala, indlabendlazi, impondonndo, inkalane-enkulu (Zulu)

Introduction

Aloidendron barberae est un arbre d'aloès sculptural frappant portant une couronne arrondie et nette. Il était auparavant connu sous le nom de Aloe barberae. Il forme un excellent point focal dans le jardin. Il se distingue facilement par son écorce grise et lisse, ses feuilles vertes recourbées et ses fleurs rose saumon en hiver. Il prospère dans la culture et se propage facilement. En raison de sa base de tige massive, il ne doit de préférence pas être planté à proximité de bâtiments.

La description

La description

Aloidendron barberae est le plus gros aloès d'Afrique atteignant 15 m de haut et 0,9 m de diamètre de tige. La ramification est fourchue ou dichotomique et forme finalement une couronne étalée et arrondie.

Les feuilles sont disposées en rosette dense, elles sont longues, étroites, profondément canalisées et courbées. La surface des feuilles est vert foncé avec une marge dentée.

L'inflorescence est simple ou divisée en trois branches latérales. Les grappes sont cylindriques et ses fleurs tubulaires sont rose saumon, à pointe verte en bouton, et apparaissent du début au milieu de l'hiver (mai, juin et juillet).

État de conservation

Statut

Aloidendron barberae est répandu et commun, et n'est pas menacé, et est donc évalué comme moins préoccupant (LC) sur la Liste rouge des plantes sud-africaines.

Distribution et habitat

Description de la distribution

Son habitat est constitué de forêts côtières subtropicales, de kloofs et de vallées sèches dans les régions estivales des pluies estivales de l'Afrique australe. Aloidendron barberae est largement distribué depuis le Proche-Orient de Londres dans le Cap oriental à travers l'ancienne région du Transkei, le KwaZulu-Natal, le Swaziland et le Mpumalanga et vers le nord jusqu'au Mozambique et en Afrique de l'Est.

Dérivation du nom et des aspects historiques

Histoire

Cette plante a été découverte pour la première fois par Mary Elizabeth Barber (181-1899), naturaliste, écrivaine, peintre et collectionneuse de plantes dans l'ancien Transkei (aujourd'hui Cap oriental). Elle a envoyé des spécimens de la plante et de ses fleurs aux jardins botaniques royaux de Kew, où elle a été nommée Aloe barberae par Dyer, en 1874, en son honneur. Cette espèce a également été trouvée dans la vallée de la rivière Tugela (KwaZulu-Natal) par le célèbre voyageur, explorateur et peintre Thomas Baines (1820-1875), en 1873. Il a également envoyé un spécimen à Kew, et son spécimen a également été nommé dans son honneur. En 1875, Dyer se rendit compte qu'il s'agissait de la même espèce, et parce que A. barberae a été nommé en premier, c'est le nom valide selon le Code international de nomenclature botanique. Cependant, cette espèce était connue depuis de nombreuses années, à tort, comme Aloe bainesii.

Le genre Aloès a été réévalué et divisé en quelques genres en 2013. Le genre Aloidendron, signifiant «arbre aloès» a été formé et comprend tous les aloès des arbres, reconnaissant qu'ils sont plus étroitement liés les uns aux autres qu'aux autres aloès.

Écologie

Écologie

Cet arbre pousse dans les vallées fluviales chaudes et bien drainées et les forêts côtières où le climat est doux et les précipitations sont d'au moins 1 016 à 1 524 mm par an et avec peu ou pas de gel. Les graines germent souvent à l'ombre d'autres plantes et finissent par devenir trop grandes pour leurs plantes compagnes. Le sol est généralement un sol limoneux et riche en humus. Dans l'habitat, les plantes sont pollinisées par les sunbirds. Les capsules mûrissent à la fin du printemps et libèrent leurs graines, qui sont dispersées par le vent.

Cultiver Aloidendron barberae

Aloidendron barberae se cultive facilement à partir de matraques ainsi que de graines et de boutures de tiges plus petites. Il pousse assez rapidement, mais doit être bien arrosé et suffisamment de compost doit être fourni pour une croissance optimale. Il est sensible au gel et dans une zone sujette au gel doit être protégé dans les premières années de sa vie. Prévoyez toujours un site ensoleillé et bien drainé, sur une pente est préférable. Un espace suffisant doit être prévu pour sa taille éventuelle. Les feuilles peuvent être attaquées par les pucerons et les cochenilles, qui sont contrôlés avec un spray à base d'huile.

Les références

  • Coates Palgrave, M. 2002. Arbres d'Afrique australe. Éditeurs Struik, Le Cap
  • Leistner, O.A. 2000. Plantes à graines d'Afrique australe, familles et genres, Strelitzia 10. NBI, Pretoria
  • Smith, G.F. et coll. 1994. Aloe barberae pour remplacer A.bainesii. Bothalia 24 (1) 34-35.
  • Nichols, G. 2001. Une grande espèce sculpturale. Farmers Weekly 29 juin: p.87
  • Ernst Van Jaarsveld, Communication personnelle
  • Grace O.M., Klopper R.R., Smith G.F. et coll. 2013. Une classification révisée pour Aloe (Xanthorrhoeaceae subfam. Asphodeloideae). Phytotaxa 76 (1) 7-14.

Crédits

Giles Mbambezeli
Jardin botanique national de Kirstenbosch
Juin 2003
(Images par Alice Notten, Kirstenbosch NBG)
Mis à jour en 2016, 2019

Attributs de la plante:

Type de plante: succulente, arbre

Distribution SA: Cap oriental, KwaZulu-Natal, Mpumalanga

Couleur des fleurs: vert, rose, orange

Aspect: plein soleil, soleil du matin (mi-ombre), soleil de l'après-midi (mi-ombre)


Aloidendron barberae

Aloidendron barberae, Auparavant Aloe bainesii et Aloe barberae, également connu sous le nom de aloès d'arbre, est une espèce de plante succulente du genre Aloidendron. Il est originaire d'Afrique du Sud au nord du Mozambique. Dans ses climats indigènes, cet arbre à croissance lente peut atteindre jusqu'à 18 m de haut et 0,91 m de diamètre de tige. Aloidendron barberae est la plus grande plante semblable à l'aloès d'Afrique. L'aloès d'arbre est souvent utilisé comme plante ornementale. Ses fleurs tubulaires sont rose rose (à pointe verte), elle fleurit en hiver et dans son environnement naturel est pollinisée par les sunbirds. [2]


Voir la vidéo: Meine Aloe aristata Pflege u0026 Vermehrung